A LA UNE : VIKING

Fruit de 3 années de développement, ce robot est un véritable démonstrateur technologique. Les briques embarquées permettent de répondre aux nouveaux enjeux du véhicule autonome.

Nos équipes ont conçu ce robot autonome de surface en collaboration avec la PME Sominex (pour la conception mécanique) dans le cadre du challenge Argos, organisé par le groupe Total. Il a notamment remporté les deux premières compétitions. Viking est la synthèse des recherches menées sur la plateforme Navigation Autonome de l’institut par l’équipe de Xavier Savatier responsable du pôle Instrumentation, Informatique et Systèmes de l’Irseem. Le robot peut se déplacer dans une scène complexe à l’aide de ses capteurs, en particulier un lidar 360° qui est la technologie aujourd’hui utilisée pour les véhicules autonomes. Ce lidar basculant avant permet une fine reconstruction 3D de l’environnement ce qui rend le robot par exemple capable de détecter des obstacles, de classifier s’il s’agit d’humains ou non, de déterminer si ce sont des obstacles statiques, et enfin d’évaluer leur taille. Viking peut ainsi décider en totale autonomie de franchir ou de contourner ces obstacles.

Pour cela, nos équipes ont développé tout un ensemble d’algorithmes basés sur les capteurs de perception de l’environnement, qui ont été validés par nos moyens de mesure. La localisation a ainsi été validée grâce à un système de capture 3D du mouvement Vicon et la détection d’obstacle grâce aux données de reconstruction 3D que l’on obtient avec un système de numérisation Leica.

Dans le cadre d’applications spécifiques, nos équipes intègrent des solutions de capteurs les plus adaptées au besoin identifié. Par exemple, pour des missions d’inspection et contrôle de site industriel, ce robot autonome est équipé d’un mât télescopique embarquant une caméra dans le domaine du visible et une caméra thermique comme c’est le cas dans sa configuration actuelle.