[Webinar] Electrification des systèmes de transport : la problématique de la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM)

[Webinar] Electrification des systèmes de transport : la problématique de la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM)

Les 2 webinars Carnauto consacrés à la Compatibilité ElectroMagnétique sont maintenant disponibles en ligne.

En suivant le lien : https://carnauto.fr/webinar-electrification-des-systemes-de-transport-la-problematique-de-la-compatibilite-electromagnetique-cem/ , vous retrouverez les présentations à télécharger ainsi que les replays.

Webinar 1 ( 6 juillet 2021):

Qu’est-ce que la CEM? Quels sont les mécanismes de génération d’ondes électromagnétiques dans les systèmes de transport? Quelles sont les normes d’exposition des personnes, comment ont-elles été établies? Quelles sont les perspectives en termes de solutions? Présenté par 2 experts de l‘Institut Carnot Ingénierie@Lyon : Christian Vollaire,  Directeur du laboratoire Ampère, Professeur en génie électrique et Riccardo Scorretti, Chercheur CNRS, Département Bio-ingénierie, Ecole Centrale de Lyon.

Webinar 2 (7 septembre 2021):

Des besoins en essais normatifs à l’accompagnement en cas de non-conformité CEM de vos produits. (mesures et investigations).
La CEM au premier plan pour rendre compatible les équipements électriques et électroniques [de fortes puissances] avec l’ensemble de l’électronique embarquée. Présenté par 2 experts de l‘Institut Carnot ESP : Zouheir Riah , Enseignant/Chercheur à l’ESIGELEC et Christophe Petrolesi, ingénieur, responsable de la plateforme CEM et laboratoire essais du laboratoire IRSEEM de l’ESIGELEC.

Si vous avez des questions: communication@carnot-esp.fr

 

Offre de Thèse CIFRE – collaboration CORIA – KRAMPOUZ – ENGIE 2021-2024

Offre de Thèse CIFRE – collaboration CORIA – KRAMPOUZ – ENGIE 2021-2024

Le laboratoire CORIA recherche son ou sa doctorant-e pour une thèse CIFRE en collaboration avec les sociétés Krampouz et ENGIE sur le thème :

 Stabilité des flammes de brûleur de cuisson – effet de l’ajout d’hydrogène 

 Présentation du sujet de thèse : 

De très nombreux appareils fonctionnent avec des brûleurs atmosphériques utilisant du gaz naturel tels que les chaudières domestiques et les appareils de cuisson. Ces appareils développés depuis de nombreuses années sont soumis aujourd’hui à des normes d’efficacité et d’émissions plus sévères, nécessitant une connaissance plus approfondie de ces modes de combustion. Les perspectives de l’augmentation d’une part d’hydrogène dans les réseaux de distribution de gaz naturel soulèvent également de nouvelles problématiques de stabilité, de structures de flammes et de transfert de chaleur. L’entreprise Krampouz met au point des brûleurs atmosphériques fonctionnant au gaz naturel et au butane/propane. Ces brûleurs sont utilisés sur différents appareils de cuisson (crêpières, planchas…) dont les formes et les matières sont adaptées en fonction de leurs utilisations. Pour poursuivre le développement des brûleurs, il devient nécessaire aujourd’hui de mieux connaitre les mécanismes physiques qui pilotent la stabilisation de flamme sur ces appareils, et en particulier leur sensibilité à la proportion en hydrogène contenue dans le combustible gazeux. 

Des études similaires ont déjà été menées au laboratoire CORIA dans le cadre de projets collaboratifs et de partenariats industriels. Le développement de diagnostics laser avancés pour la combustion est également l’une des principales activités de recherche de CORIA. Le couplage de mesures par Vélocimétrie par Images de Particules (PIV) et de Fluorescence Induite par Laser sur le radical OH (PLIF OH) permet de comprendre l’interaction de l’aérodynamique de mélange avec la zone réactive et de mettre en avant les mécanismes de stabilisation des flammes. La diffusion Raman spontanée (SRS) est un diagnostic laser qui permet de mesurer instantanément et simultanément la température et les concentrations des espèces majoritaires avec une très bonne résolution spatiale pour une description détaillée de la flamme. 

Dans ce cadre, le premier objectif de la thèse est d’obtenir une description détaillée d’une configuration de brûleur de référence depuis l’injecteur gaz jusqu’aux flammes. Pour cela, une première étude concernera la formation du prémélange combustible/air par l’injecteur gaz. Il s’agira de définir les vitesses et le mélange formé par ce jet de gaz à forte vitesse induisant un entrainement d’air important et conduisant au prémélange partiel dans le tube qui est ensuite distribué aux branches du brûleur. Des mesures de vitesses par PIV pourront être envisagées et des prélèvements de gaz à différents niveaux renseigneront sur le facteur d’air du prémélange générant les flammes en sortie de brûleur. Ce travail permettra de fournir des données et de valider un travail de simulation numérique réalisé par ENGIE concernant l’aérodynamique interne et l’homogénéité du mélange dans l’appareil. 

Le travail sera ensuite consacré à l’étude des flammes produites en sortie de brûleur. L’étude sera menée sur une flamme centrale d’une branche du brûleur. Le brûleur prototype conservera les dimensions du brûleur commercial mais pourra ne contenir qu’un nombre réduit de flammes pour simplifier l’étude. La flamme centrale sera sondée dans son plan central par PIV/PLIF OH couplées et des mesures 1D par SRS permettront d’établir une cartographie de température et concentrations en espèces majoritaires. Les diagnostics optiques devront être adaptés à la petite taille de la flamme. L’étude sera menée pour la flamme centrale sans puis en présence d’une plaque recouvrante pour simuler la présence du plateau de la crêpière et une prise en compte des aspects thermiques. Des mesures de flux sur la plaque permettront de mieux comprendre les couplages thermiques plaque/flamme. Cette première partie de la thèse apportera des connaissances sur les processus physiques pilotant la stabilité des flammes sur ces brûleurs. 

Ce travail sera poursuivi par une étude de la composition en hydrogène du mélange. L’ajout d’hydrogène en proportion significative dans le combustible apporte des modifications de formation de mélange, de structures des flammes, de taux de dégagement de chaleur, de transferts thermiques, de composition en gaz brûlés qu’il est important de maitriser aujourd’hui. Les mesures par diagnostics laser PIV/PLIF OH et SRS réalisées pour plusieurs cas de fonctionnement des flammes allant du méthane pur à l’hydrogène pur permettront de mettre en évidence les modifications apportées par la présence d’hydrogène. 

Enfin, en perspective de ce travail, la compréhension des phénomènes physiques impliqués dans la formation du mélange et la stabilisation des flammes obtenue par la caractérisation expérimentale détaillée doit permettre d’établir des règles de pré-dimensionnement et ainsi mettre en avant des voies d’optimisation par des modifications structurelles du brûleur, de l’injecteur, des matériaux utilisés, de la disposition des orifices de sortie… 

Compétences recherchées : Le candidat doit être diplômé d’un Master recherche ou diplôme d’ingénieur avec des compétences en mécaniques des fluides, combustion et transferts thermiques. Un niveau d’anglais scientifique et technique avancé avec de bonnes compétences de communications écrites et orales. Un profil avec un intérêt particulier pour les activités de recherches expérimentales et les diagnostics optiques sera apprécié. 

 Mots Clés : hydrogène, combustion, flamme partiellement prémélangée 

Ecole doctorale : PSIME (ED 591 – ComUE Normandie Université) 

Laboratoire d’accueil : CORIA – UMR 6614 CNRS, Normandie Université, INSA Rouen Normandie, Université Rouen Normandie. 

Partenaires Industriels : Krampouz (porteur convention CIFRE), ENGIE 

Superviseurs de la thèse : David Honoré (directeur de thèse), Corine Lacour (co-encadrante) 

Contacts: 

David Honoré (david.honore@coria.fr +33 (0)2 32 95 98 52) 

Corine Lacour (corine.lacour@coria.fr +33 (0)2 32 95 36 16) 

 

Fichier PDF de la thèse: These_Krampouz_ENGIE_CORIA

Un nouveau GDR dédié à la fabrication additive métal – Article du magazine A3DM

Un nouveau GDR dédié à la fabrication additive métal – Article du magazine A3DM

Le domaine de la fabrication additive métallique est en forte croissance dans le monde et en France. Des actions structurantes au niveau industriel se mettent en place pour fédérer l’utilisation de ces technologies et pour améliorer la compréhension fine des nouvelles microstructures, des mécanismes physiques et des nouvelles propriétés d’usage des alliages ainsi mis en forme. Au niveau académique, la structuration du secteur est plus longue à s’organiser. Ainsi, le GDR Alma (alliages métalliques par/pour la fabrication additive) a pour objectif de proposer une structuration des acteurs scientifiques français autour des problématiques concernant les interactions entre la science des matériaux, la mécanique et l’ingénierie des procédés. Rencontre avec Éric Hug, professeur des universités, fondateur et directeur du GDR Alma, membre du laboratoire CRISMAT et du Carnot ESP

Pour découvrir l’article en entier: https://www.a3dm-magazine.fr/magazine/toutes-industries/un-nouveau-gdr-dedie-fabrication-additive-metal

Appel à projet Carnot ESP 2021

Appel à projet Carnot ESP 2021

L’Appel à Projets interne du Carnot ESP 2021 pour la proposition de projets de ressourcement est ouvert.

Un retour des dossiers de candidature est attendu :

– sous format électronique pour le 23 juin 2021 minuit 

– sous format papier pour le 30 juin (envoi courrier, ou bien dépôt à l’accueil du CORIA à mon attention. Dans ce cas il faudra veiller à appliquer les recommandations sanitaires)

Vous trouverez ci joint les documents de l’AAP :

L’ESIGELEC, grande école d’ingénieurs et institut de Recherche de la région Normandie, recrute son Directeur de la Recherche et du Développement F/H.

L’ESIGELEC, grande école d’ingénieurs et institut de Recherche de la région Normandie, recrute son Directeur de la Recherche et du Développement F/H.

DIRECTEUR DE LA RECHERCHE ET DU DEVELOPPEMENT F/H

L’ESIGELEC, grande école d’ingénieurs et institut de Recherche de la région Normandie, recrute son Directeur de la Recherche et du Développement F/H.

L’IRSEEM (Institut de Recherche en Systèmes Electroniques Embarqués de l’ESIGELEC) a été créé avec l’appui d’industriels et d’institutionnels. Le laboratoire, intégré au sein de l’ESIGELEC, est labélisé EA 4353 par le ministère de l’enseignement supérieur, de recherche et de l’innovation. Les thématiques de recherche de l’IRSEEM sont définies en liaison étroite avec les partenaires industriels, universitaires et institutionnels de l’IRSEEM. Elles concernent plus spécifiquement les systèmes cyber physiques en environnement sévère.

Le laboratoire, membre institut Carnot ESP, développe une forte activité de recherche et développement dans les domaines de la mobilité autonome, de la CEM et du contrôle commande. Il possède de nombreux moyens d’essais CEM industriels (chambres semi-anéchoïques; Chambre Réverbérante à Brassages de Modes (CRBM), Bancs de mesures champs proches pour systèmes et composants), un laboratoire de navigation autonome, un banc d’essai à rouleaux ainsi qu’une plateforme commune avec Safran Nacelle.

Les pôles de recherche de l’IRSEEM associent leurs compétences en électronique, automatique, traitement du signal et des images, réseaux et télécommunications, visions, perception et instrumentation au sein de programmes de recherche partenariaux afin d’apporter des réponses innovantes et durables au défi représenté par l’intégration des systèmes électroniques dans les domaines industriels et en particuliers ceux de l’automobile, de l’aéronautique et du spatial.

Rattaché hiérarchiquement au Directeur Général et membre du CODIR, votre mission principale est de dynamiser, d’animer et de valoriser l’activité de recherche de l’Esigelec. Vous aurez la double responsabilité de Directeur de la Recherche et du Développement ainsi que celle de Directeur du Laboratoire IRSEEM.

Missions :

Stratégie et politique de développement scientifique

  • –  Proposer et animer des axes scientifiques de recherche
  • –  Assurer la reconnaissance de la qualité de la recherche par une évaluation externe (HCERES) et par lalabellisation
  • –  Représenter l’ESIGELEC-IRSEEM dans les instances scientifiques locales, nationales et internationales
  • –  Animer une structure de veille sur les appels d’offre nationaux et européens dans le domaine de larecherche

    Développement de l’activité de recherche et de valorisation

  • –  Développer l’attractivité du groupe en y associant un réseau de partenaires dans les sphères publique et privée, et monter avec eux des projets de recherche nationaux et européens
  • –  Etre responsable de la Valorisation de la Recherche.
  • –  S’impliquer personnellement dans le développement de l’activité contractuelle des pôles derecherche ainsi que du Service Innovation Recherche et Développement en établissant des relations de confiance avec les partenaires industriels du groupe. Coordonner son action avec la Direction des Relations Entreprises.
  • –  Développer la notoriété du groupe ESIGELEC-IRSEEM grâce à des actions de communication adaptées à chacun des publics visés (séminaires, conférences, actions de formation continue issues des activités de reccherche…)

 

 

Management des équipes et des processus

  • –  Manager les équipes de l’IRSEEM
  • –  Coordonner la charge de travail des enseignants chercheurs en liaison avec le Directeur de laFormation.
  • –  Co-piloter les actions de formation par la recherche
  • –  S’impliquer dans la mise-en-œuvre de la Politique Qualité, Hygiène et Sécurité.Gestion financière
  • –  Veiller à l’équilibre financier de la structure et participer à la mise en œuvre d’un modèle économique au travers notamment des activités de transfert et de valorisation
  • –  Etre responsable, en liaison avec la Direction Générale des Services, de l’élaboration et du suivi des Budgets, des contrats et du Crédit Impôt RechercheProfil et compétences :

– Formation :
Doctorat en informatique industrielle, automatique, robotique, traitement du signal, électricité ou électronique. Titulaire d’une HDR.

– Compétences professionnelles :
Actuellement Professeur d’université, Responsable d’un laboratoire au sein d’un centre de recherche et de technologie industriel ou Directeur de recherche d’une école d’ingénieur.

Reconnu par ses pairs pour la qualité de ses contributions scientifiques.

Expérience professionnelle initiale en tant qu’enseignant-chercheur.
Expérience significative en management et développement d’équipes de recherche.

Culture technique large et transversale acquise au contact de plusieurs secteurs industriels, notamment l’énergie, les transports, l’aéronautique, l’automobile et la défense.

Expérience en montage de projets public/ privé, avec des partenaires industriels de premier plan, au niveau français et européen.

Excellente communication en anglais oral et écrit.

– Qualités personnelles :
Leadership et capacité à fédérer autour d’un projet commun.
Savoir partager et communiquer sa vision scientifique et technologique auprès de toutes les parties prenantes. Communicant/ Négociateur/ Capacité de conviction/ Ecoute.

Contrat : CDI temps plein à pourvoir dès que possible

Rémunération : Rémunération attractive selon profil et avantages

Envoyer lettre de motivation + CV à : recrutement-rh@esigelec.fr En indiquant en objet la référence : DR