Plan de Relance : les laboratoires CARNOT ESP mobilisés pour préserver les emplois de R&D

Plan de Relance : les laboratoires CARNOT ESP mobilisés pour préserver les emplois de R&D

Plan de Relance

Mesure de préservation de l’emploi de R&D des entreprises

Les établissements de tutelle des laboratoires académiques de l’institut mettent en œuvre les dispositifs France Relance et en particulier, dans le cadre de la mesure « Préservation de l’emploi dans la R&D », 4 actions sont déployées et visent la recherche collaborative public/privé : l’aide consiste en une prise en charge de 50 à 80% du salaire d’une personne travaillant sur un contrat de collaboration entre un établissement de recherche et une entreprise.

 

Action 1 : mise à disposition temporaire de personnels de R&D salariés d’entreprises au sein de laboratoires publics dans le cadre d’un contrat de collaboration de recherche ;

Action 2 : permettre aux personnels de R&D salariés d’entreprises de réaliser une thèse en partenariat avec un laboratoire public ;

Action 3 : embauche de jeunes diplômé·e·s (Bac+5) par l’établissement, qui sont mis·es à disposition des entreprises dans le cadre d’un contrat de collaboration avec un laboratoire public ;

Action 4 : embauche de jeunes docteur·e·s (Bac+8) par l’établissement, qui sont mis·es à disposition des entreprises dans le cadre d’un contrat de collaboration avec un laboratoire public.

 

Les contrats de collaboration traduisent un projet scientifique commun entre l’entreprise et le laboratoire.

Les établissements de recherche, tutelles de nos laboratoires, sont les interlocuteurs et la porte d’entrée des entreprises sur ce dispositif.

Le laboratoire reste l’interlocuteur scientifique, et le Service de Valorisation mobilisé est l’interlocuteur pour le montage du partenariat et du dossier France Relance.

 

Retrouvez le descriptif de nos laboratoires : http://www.carnot-esp.fr/nos-laboratoires-partenaires/ 

Pour tout renseignement complémentaire: CONTACTEZ-NOUS

New: Offre d’appui à la R&D en cosmétique

New: Offre d’appui à la R&D en cosmétique

Offre d’appui à la R&D en cosmétique

L’institut Carnot ESP et la cosmétique ?
Labellisé Carnot depuis 2006 pour son excellence scientifique, l’Institut Carnot ESP regroupe 7 laboratoires et centres de recherche technologique en Normandie. Initialement positionnés sur les secteurs de l’énergie et des mobilités, nous mettons à votre disposition notre multidisciplinarité unique et nos équipements éprouvés auprès des industriels pour vous accompagner sur vos projets de R&D en cosmétique.

Un socle de compétences de pointe

  • MICROSCOPIE ET BIOLOGIE
  • MECANIQUE DES FLUIDES: ECOULEMENT DE FLUIDE VISCOELASTIQUE
  • CARACTERISATION DE SPRAY AVEC DIAGNOSTIC OPTIQUE
  • SCIENCES DES MATÉRIAUX ET NANOSTRUCTURES
  • VIBRO-ACOUSTIQUE

Exemples d’application pour l’innovation en cosmétique

  • Caractérisation d’interactions cutanées et évaluation par imagerie
  • Appréhension des mécanismes liés à l’évolution des sprays
  • Essais de validation packaging et tenue en transport
  • Synthèse de nouveaux matériaux écoresponsables et fonctionnalisation de packaging

Quelques ESPlorations en cosmétique

PROJET PERFUGARD®

Mise au point d’un procédé innovant pour la limitation de la pénétration d’allergènes dans la peau suite à l’application de formulations dermo- cosmétiques. Projet lauréat au Prix de l’innovation et de la recherche appliquée IFSCC 2014 (Société Alban Muller).

>> Visualisation du film de prolamine à la surface de la peau et localisation d’allergènes.

PROJET SCAMPI

Préparation des matériaux du futur en anticipant les besoins en termes de maîtrise des différentes étapes de la vie du matériau dans les secteurs allant des matériaux moléculaires aux matériaux macromoléculaires.

>> Domaines clés d’application: industries pharmaceutiques et cosmétiques, polymères biosourcés et biodégradables pour le packaging.

Des modalités de collaboration adaptées à vos besoins

  • Transfert de technologie

  • Contrats de prestation de service, licences d’utilisation ou exploitation de logiciels ou de brevets

  • Contrats de recherche et de thèse

  • Accompagnement pour la mise en place de projets publics collaboratifs avec financements

Pour nous contacter

12 + 13 =

Dr Vanessa BLASIN-AUBE

Chargée de développement d’affaires

Suivez-nous

[Webinar] Electrification des systèmes de transport : la problématique de la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM)

[Webinar] Electrification des systèmes de transport : la problématique de la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM)

Les 2 webinars Carnauto consacrés à la Compatibilité ElectroMagnétique sont maintenant disponibles en ligne.

En suivant le lien : https://carnauto.fr/webinar-electrification-des-systemes-de-transport-la-problematique-de-la-compatibilite-electromagnetique-cem/ , vous retrouverez les présentations à télécharger ainsi que les replays.

Webinar 1 ( 6 juillet 2021):

Qu’est-ce que la CEM? Quels sont les mécanismes de génération d’ondes électromagnétiques dans les systèmes de transport? Quelles sont les normes d’exposition des personnes, comment ont-elles été établies? Quelles sont les perspectives en termes de solutions? Présenté par 2 experts de l‘Institut Carnot Ingénierie@Lyon : Christian Vollaire,  Directeur du laboratoire Ampère, Professeur en génie électrique et Riccardo Scorretti, Chercheur CNRS, Département Bio-ingénierie, Ecole Centrale de Lyon.

Webinar 2 (7 septembre 2021):

Des besoins en essais normatifs à l’accompagnement en cas de non-conformité CEM de vos produits. (mesures et investigations).
La CEM au premier plan pour rendre compatible les équipements électriques et électroniques [de fortes puissances] avec l’ensemble de l’électronique embarquée. Présenté par 2 experts de l‘Institut Carnot ESP : Zouheir Riah , Enseignant/Chercheur à l’ESIGELEC et Christophe Petrolesi, ingénieur, responsable de la plateforme CEM et laboratoire essais du laboratoire IRSEEM de l’ESIGELEC.

Si vous avez des questions: communication@carnot-esp.fr

 

Offre de Thèse CIFRE – collaboration CORIA – KRAMPOUZ – ENGIE 2021-2024

Offre de Thèse CIFRE – collaboration CORIA – KRAMPOUZ – ENGIE 2021-2024

Le laboratoire CORIA recherche son ou sa doctorant-e pour une thèse CIFRE en collaboration avec les sociétés Krampouz et ENGIE sur le thème :

 Stabilité des flammes de brûleur de cuisson – effet de l’ajout d’hydrogène 

 Présentation du sujet de thèse : 

De très nombreux appareils fonctionnent avec des brûleurs atmosphériques utilisant du gaz naturel tels que les chaudières domestiques et les appareils de cuisson. Ces appareils développés depuis de nombreuses années sont soumis aujourd’hui à des normes d’efficacité et d’émissions plus sévères, nécessitant une connaissance plus approfondie de ces modes de combustion. Les perspectives de l’augmentation d’une part d’hydrogène dans les réseaux de distribution de gaz naturel soulèvent également de nouvelles problématiques de stabilité, de structures de flammes et de transfert de chaleur. L’entreprise Krampouz met au point des brûleurs atmosphériques fonctionnant au gaz naturel et au butane/propane. Ces brûleurs sont utilisés sur différents appareils de cuisson (crêpières, planchas…) dont les formes et les matières sont adaptées en fonction de leurs utilisations. Pour poursuivre le développement des brûleurs, il devient nécessaire aujourd’hui de mieux connaitre les mécanismes physiques qui pilotent la stabilisation de flamme sur ces appareils, et en particulier leur sensibilité à la proportion en hydrogène contenue dans le combustible gazeux. 

Des études similaires ont déjà été menées au laboratoire CORIA dans le cadre de projets collaboratifs et de partenariats industriels. Le développement de diagnostics laser avancés pour la combustion est également l’une des principales activités de recherche de CORIA. Le couplage de mesures par Vélocimétrie par Images de Particules (PIV) et de Fluorescence Induite par Laser sur le radical OH (PLIF OH) permet de comprendre l’interaction de l’aérodynamique de mélange avec la zone réactive et de mettre en avant les mécanismes de stabilisation des flammes. La diffusion Raman spontanée (SRS) est un diagnostic laser qui permet de mesurer instantanément et simultanément la température et les concentrations des espèces majoritaires avec une très bonne résolution spatiale pour une description détaillée de la flamme. 

Dans ce cadre, le premier objectif de la thèse est d’obtenir une description détaillée d’une configuration de brûleur de référence depuis l’injecteur gaz jusqu’aux flammes. Pour cela, une première étude concernera la formation du prémélange combustible/air par l’injecteur gaz. Il s’agira de définir les vitesses et le mélange formé par ce jet de gaz à forte vitesse induisant un entrainement d’air important et conduisant au prémélange partiel dans le tube qui est ensuite distribué aux branches du brûleur. Des mesures de vitesses par PIV pourront être envisagées et des prélèvements de gaz à différents niveaux renseigneront sur le facteur d’air du prémélange générant les flammes en sortie de brûleur. Ce travail permettra de fournir des données et de valider un travail de simulation numérique réalisé par ENGIE concernant l’aérodynamique interne et l’homogénéité du mélange dans l’appareil. 

Le travail sera ensuite consacré à l’étude des flammes produites en sortie de brûleur. L’étude sera menée sur une flamme centrale d’une branche du brûleur. Le brûleur prototype conservera les dimensions du brûleur commercial mais pourra ne contenir qu’un nombre réduit de flammes pour simplifier l’étude. La flamme centrale sera sondée dans son plan central par PIV/PLIF OH couplées et des mesures 1D par SRS permettront d’établir une cartographie de température et concentrations en espèces majoritaires. Les diagnostics optiques devront être adaptés à la petite taille de la flamme. L’étude sera menée pour la flamme centrale sans puis en présence d’une plaque recouvrante pour simuler la présence du plateau de la crêpière et une prise en compte des aspects thermiques. Des mesures de flux sur la plaque permettront de mieux comprendre les couplages thermiques plaque/flamme. Cette première partie de la thèse apportera des connaissances sur les processus physiques pilotant la stabilité des flammes sur ces brûleurs. 

Ce travail sera poursuivi par une étude de la composition en hydrogène du mélange. L’ajout d’hydrogène en proportion significative dans le combustible apporte des modifications de formation de mélange, de structures des flammes, de taux de dégagement de chaleur, de transferts thermiques, de composition en gaz brûlés qu’il est important de maitriser aujourd’hui. Les mesures par diagnostics laser PIV/PLIF OH et SRS réalisées pour plusieurs cas de fonctionnement des flammes allant du méthane pur à l’hydrogène pur permettront de mettre en évidence les modifications apportées par la présence d’hydrogène. 

Enfin, en perspective de ce travail, la compréhension des phénomènes physiques impliqués dans la formation du mélange et la stabilisation des flammes obtenue par la caractérisation expérimentale détaillée doit permettre d’établir des règles de pré-dimensionnement et ainsi mettre en avant des voies d’optimisation par des modifications structurelles du brûleur, de l’injecteur, des matériaux utilisés, de la disposition des orifices de sortie… 

Compétences recherchées : Le candidat doit être diplômé d’un Master recherche ou diplôme d’ingénieur avec des compétences en mécaniques des fluides, combustion et transferts thermiques. Un niveau d’anglais scientifique et technique avancé avec de bonnes compétences de communications écrites et orales. Un profil avec un intérêt particulier pour les activités de recherches expérimentales et les diagnostics optiques sera apprécié. 

 Mots Clés : hydrogène, combustion, flamme partiellement prémélangée 

Ecole doctorale : PSIME (ED 591 – ComUE Normandie Université) 

Laboratoire d’accueil : CORIA – UMR 6614 CNRS, Normandie Université, INSA Rouen Normandie, Université Rouen Normandie. 

Partenaires Industriels : Krampouz (porteur convention CIFRE), ENGIE 

Superviseurs de la thèse : David Honoré (directeur de thèse), Corine Lacour (co-encadrante) 

Contacts: 

David Honoré (david.honore@coria.fr +33 (0)2 32 95 98 52) 

Corine Lacour (corine.lacour@coria.fr +33 (0)2 32 95 36 16) 

 

Fichier PDF de la thèse: These_Krampouz_ENGIE_CORIA

Un nouveau GDR dédié à la fabrication additive métal – Article du magazine A3DM

Un nouveau GDR dédié à la fabrication additive métal – Article du magazine A3DM

Le domaine de la fabrication additive métallique est en forte croissance dans le monde et en France. Des actions structurantes au niveau industriel se mettent en place pour fédérer l’utilisation de ces technologies et pour améliorer la compréhension fine des nouvelles microstructures, des mécanismes physiques et des nouvelles propriétés d’usage des alliages ainsi mis en forme. Au niveau académique, la structuration du secteur est plus longue à s’organiser. Ainsi, le GDR Alma (alliages métalliques par/pour la fabrication additive) a pour objectif de proposer une structuration des acteurs scientifiques français autour des problématiques concernant les interactions entre la science des matériaux, la mécanique et l’ingénierie des procédés. Rencontre avec Éric Hug, professeur des universités, fondateur et directeur du GDR Alma, membre du laboratoire CRISMAT et du Carnot ESP

Pour découvrir l’article en entier: https://www.a3dm-magazine.fr/magazine/toutes-industries/un-nouveau-gdr-dedie-fabrication-additive-metal

Appel à projet Carnot ESP 2021

Appel à projet Carnot ESP 2021

L’Appel à Projets interne du Carnot ESP 2021 pour la proposition de projets de ressourcement est ouvert.

Un retour des dossiers de candidature est attendu :

– sous format électronique pour le 23 juin 2021 minuit 

– sous format papier pour le 30 juin (envoi courrier, ou bien dépôt à l’accueil du CORIA à mon attention. Dans ce cas il faudra veiller à appliquer les recommandations sanitaires)

Vous trouverez ci joint les documents de l’AAP :