ACTUALITES

Nos innovations

PPS STACK

Dérivé d’une technologie développée à l’origine pour l’industrie automobile
(PPS Pegasor), ce nouveau boitier d’analyse des particules à l’émission pour les
cheminées industrielles a été mis au point par l’institut Carnot ESP. Il a fait ses
preuves sur le terrain, testé en conditions réelles de fonctionnement depuis 2011
chez deux de ses partenaires industriels : une usine du groupe Syngenta, fabricant
de produits phytosanitaires, puis SARP Industrie, branche de traitement
des déchets spéciaux de Veolia.

Outre sa faible taille et sa facilité d’installation, ce boitier qui se place en haut des cheminées est d’une grande fiabilité et demande peu de maintenance. Mais surtout, ses capacités de mesures sont sans égales : il analyse en continu, avec un temps de réponse très rapide de 0,1 seconde (10 Hz), les rejets de toutes tailles (de 10 μg/m3 à 500 μg/m3 ) et fonctionne quelles que soient les conditions de tempé- rature (jusqu’à 800°C), de pression ou d’hygrométrie. Enfin, il s’agit à ce jour du seul système sensible aux particules ultrafines.

SAT (Sonde atomique tomographique)

CAMECA et l’ERIS collaborent sur le développement de nouveaux dispositifs techniques pour l’amélioration de la sonde atomique. Ainsi une nouvelle génération de générateur d’impulsion électrique (sur la base des brevets de l’équipe), a été développée. Le système de détection joue un rôle prépondérant dans les biais de mesure observés sur des matériaux composés de différentes phases présentant des champs d’évaporation différents.

Une des limitations actuelles de la sonde concerne ses caractéristiques spectrales (spectre de masse). La résolution en masse reste insuffisante pour séparer de nombreux éléments comme l’azote et le fer dans les aciers nitrurés (Fe56++ et N2+ tous 2  de masses 28 Da), ou l’azote et le silicium dans les matériaux semi-conducteurs (Si28++ et N+, de masse 14 Da), deux exemples

d’intérêt pour le GPM. De plus le bruit de fond du détecteur limite la sensibilité à quelques dizaines de ppm dans les meilleurs cas. Concernant les systèmes de détection de particules, plusieurs études sont menées de front de manière à augmenter le rendement de détection et la quantitativité des mesures de concentration locales et globales.

PEMS-LAB